Ces vêtements trop chers pour ce qu’ils sont

Click here to read this in English

Salut tout le monde !

Bon tout d’abord petite parenthèse parce que je n’ai pas écrit d’article sur mon blog depuis longtemps. Comme vous l’avez sans doute lu dans ma rétrospective l’année 2018, avec mon mari nous avons acheté une maison, et pour avoir la déco rétro de nos rêves ainsi que la construction de notre atelier dédié à nos créations en bois et autres, nous y avons apporté quelques modifications. Du coup à cause des travaux je n’ai absolument pas trouvé le temps d’écrire. Mais ça y est maintenant c’est bien avancé, et je peux enfin reprendre l’écriture de mes articles ! Refaire bientôt des photos aussi, parce que tout ça m’a beaucoup manqué. (*^▽^)/

Dans cet article je vais parler de mode et surtout de vécu.

Un sujet auquel je ne suis pas la seule à être confrontée.
Je suis persuadée que vous aussi, vous avez tous et toutes un jour dit en regardant un vêtement “C’est vraiment trop cher pour ce que c’est.”

Méfiez vous de ces modes (alternatives ou non) qui vous ruinent !

Vous allez me voir venir de loin, mais en ce qui concerne mon vécu, je vise particulièrement la mode Gothic Lolita, qui va me servir d’exemple ici.
Mais bon on pourrait le faire avec à peu près n’importe quel style, que ce soit des modes alternatives ou tout simplement la mode mainstream, puisque le marketing est présent partout de toute manière.
Parce que oui, j’ai acheté pendant quasiment 9 ans, beaucoup de vêtements chers qui ne valaient pas du tout leur prix, victime d’un marketing très bien ficelé.

C’est d’ailleurs l’une des raisons principales qui m’a poussée à quitter définitivement cette mode (même si la première des raisons est que je me suis lassée de cette esthétique, mais ça c’est une autre histoire).

Bienvenue dans le monde de la surenchère avec un marketing en béton.

Je m’explique.

D’abord on craque pour ce nouveau style vestimentaire qu’on vient de découvrir et on rêve de le porter.
Et ensuite il s’avère que cette robe que l’on trouve magnifique est très chère. Mais le magazine ou site internet vous vend du rêve. Il vous dit qu’avec cette robe vous serez une véritable princesse.
Donc qu’est-ce que vous faites ? Vous achetez cette robe à 300 €. C’est vrai après tout, on vous l’a vendue comme étant une robe de luxe, de grande qualité, donc son prix doit être forcément justifié. Et puis vous “en rêvez”, même si vous n’en avez pas forcément les moyens.

Puis vous devenez accro.
Ce marketing dont vous ne vous rendez même pas compte vous fera acheter de plus en plus de robes, de plus en plus souvent.

Il y a un événement ? Il vous faut une nouvelle robe ! Toujours à 300 €, puisque c’est une mode de luxe.
Et un manteau. Et des chaussures. Et des accessoires bien sûr. Le tout à des tarifs totalement déraisonnables. Mais c’est normal, c’est du luxe.

Vous dépensez des sommes astronomiques dans des robes que vous ne portez pas souvent au final. Voir qu’une seule fois. Ou même pas du tout ! Parce que vous avez craqué pour une robe qui au final ne vous plait pas ou ne vous va pas. Vous ne savez même pas pourquoi vous l’avez achetée d’ailleurs. Peut être parce qu’elle était à la mode et qu’il fallait à tout prix la posséder : le marqueur social.

C’est ce qui m’est arrivé.

J’ai été omnubilée par le marketing, ces vêtements qu’on me vendait comme “de luxe”, et qui donc me faisaient penser que leur prix très élevé était justifié. Comme je me suis trompée ! Je m’en veux même encore aujourd’hui quand j’y pense, comment j’ai fait pour ne pas m’en rendre compte plus rapidement ! Car bien entendu à ce moment là on ne réfléchit pas, on achète les yeux fermés, surtout quand toutes vos copines font de même.

Et à ce moment là il existe un danger : Si vous n’avez pas un gros salaire et que vous avez des tendances à l’achat compulsif, vous pouvez vous retrouver dans une situation financière délicate.

Personnellement j’ai toujours été très raisonnable et à la recherche des bons plans (achat d’occasion notamment), mais j’ai pu voir des personnes qui se mettaient chaque mois dans le rouge et sacrifiaient leur budget nourriture et loyer pour nourrir leur passion (ou plutôt obsession) du shopping.

Etre accro aux vêtements peut avoir des conséquences non négligeables… Et tout ça pour quoi ? Avoir un énorme tas de fringues ?

C’est en commençant sérieusement à m’intéresser aux tissus et aux constructions de vêtements que j’ai fini par ouvrir les yeux.

Merci notamment à mon intérêt pour le vintage.

Mes robes à 300 € que je croyais faites dans des “matières nobles”, faites en…. 100 % polyester ! Vu qu’on ne lit pas souvent les étiquettes hein….

Oui oui, des robes de princesse, en plastique !

Un tissu bon marché et qui fait transpirer, très loin d’être la soie que vous imaginiez peut être… D’ailleurs justement vous vous demandiez pourquoi vous transpiriez directement à la moindre chaleur. Vous avez votre réponse. Puisque tout ce que vous avez sur vous n’est que du plastique.

Cette robe ne vaut donc clairement pas 300 €. Et encore moins lorsqu’elle est fabriquée dans des usines à bas coût pour maximiser les marges. Regardez encore une fois l’étiquette, Made in China !

Idem pour vos chaussures en cuir synthétique (encore du plastique, le plastique, c’est fantastique ! Ou pas.) que vous avez sans doute payées non loin de 200 €. Elles aussi fabriquées dans des usines à bas coût. Encore made in China.

A ce moment là on se sent clairement arnaquée. On a honte de s’être faite avoir à ce point par le marketing.

Vous paierez également très cher l’étiquette de cette robe.

Prenez la même robe, de même qualité, mais sans la marque, elle coûtera moins du tiers du prix. Et certaines usines chinoises ne se privent pas pour vendre ces produits “off-brand” qui sont identiques en tout point à la marque à ceci près que l’étiquette n’est pas dessus.
Ceci est particulièrement vrai pour les jupons de Pin Up avec les marques du type Banned, Hellbunny ou Collectif Vintage. Le même modèle de jupon pour les 3 marques trouvable en off-brand pour une fraction du prix.
Ajoutez-y la marque représentée par le visage de l’idole de la communauté, et voilà, vous pouvez tripler le prix. Il n’y a pas à s’inquiéter, les fans achèteront quand même.

Vous avez envie d’être vue, d’être appréciée pour votre style, alors il vous faut cette robe, ces chaussures, ces accessoires, absolument de cette marque, pour être légitime face à votre communauté, et on vous le fait bien ressentir. C’est le facteur social, encore lui. Donc vous achetez, pour être la personne que vous voulez montrer à vos semblables.

Vous vous êtes habituée à payer très cher vos vêtements sans vous en rendre compte. Et si quelqu’un osait vous dire “Mais tu trouves pas que c’est trop cher pour ce que c’est ?”, vous aviez directement la parade : “Mais c’est du haut de gamme !”, puisque c’est ce qu’on vous a rabâché dès le début.

Et vous voilà dans votre tenue 100 % plastique à 700 € ou plus fabriquée dans une usine misérable. Les marketeurs auront gagné.

Ils ne vous vendent pas juste une robe, il vous vendent le rêve qui va avec. Avec votre robe vous achetez aussi l’illusion d’être une princesse, ou une star ou je ne sais pas quoi, mais quelqu’un d’important en tout cas.

Réfléchissez une seconde et vous vous en rendrez compte.

Ne vous faites pas avoir. Si vous êtes tentée par un vêtement cher, regardez sa provenance, sa fabrication, sa construction et la composition de son tissu.
Demandez vous s’il vaut vraiment son prix, ou si vous ne payez que le nom qui est dessus.

Et bien sûr maintenant la grande question : Que faire si on a vraiment envie d’acheter un de ces vêtements, que l’on trouve clairement trop cher, mais dont on adore le design par exemple ?

Réponse très simple : Essayez de l’acheter d’occasion. S’il s’agit d’un vêtement de marque populaire (c’est probablement le cas) vous en trouverez facilement à des prix très raisonnables sur des sites comme Vinted, ou sur des groupes Facebook dédiés à votre mode alternative préférée.

Je pense qu’on a tous été un jour victimes de l’overpricing. On se fait avoir par le marketing et on achète sans regarder si cela en vaut vraiment la peine. Juste parce que c’est à la mode et qu’on imagine qu’on sera plus appréciée ou mieux considérée si on possède tel ou tel vêtement de marque.

Bien entendu il y a des exceptions, il y a des choses qui sont un peu plus chères et qui le sont pour de bonnes raisons. J’en parlerai dans un prochain article.
Mais les choses qui sont chères juste pour être chères, réfléchissez à deux fois, vous risquerez de le regretter au moment où vous vous rendrez compte que la qualité du produit ne suit pas.

Par contre, méfiez vous également de la spirale infernale du “pas cher”, tous ces vêtements distribués par ces grandes enseignes très à la mode (Zara, Primark, H&M pour ne citer que les 3 plus grands), de piètre qualité, jetables à 3€ fabriqués par dizaines de milliers dans des conditions inhumaines.
Dans un prochain article, nous verrons pourquoi “parce que c’est pas cher” n’est pas un bon argument pour effectuer un achat.

 

Estelle,
Bonbon Maléfique,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.