L’habit fait le moine : Le message social du vêtement

Mon fil d’actu Facebook sait parfois se montrer précieux quand il s’agit d’inspirer les thèmes de mon blog.

En ce moment un des sujets récurrents touche à la mode et particulièrement la perception que peuvent avoir les gens de votre look, de l’image que donnent certains vêtements.

Et c’est évident car sinon cet article n’existerait pas : les gens ont tendance à sous estimer la puissance du message que communique un look.

Chaque tenue peu importe le style, communique un message : une image de vous que vous présentez à la face du monde.

Maintenant j’en entends déjà certains qui disent “Y faut pas juger sur l’apparence, c’est de la discrimination gnagnagna”.

Discrimination ou pas, tout le monde le fait, même inconsciemment. Que ceux qui disent qu’ils ne le font pas arrêtent de se voiler la face. Oui c’est de vous au fond que je parle là bas, adeptes de modes alternatives qui critiquez constamment les “jeans-t-shirts sans personnalité”. Si ça ce n’est pas juger sur l’apparence, dites moi ce que c’est. J’aimerais bien savoir 「(゚<゚)゙??

Bref, tout le monde juge tout le monde sur son apparence.

Alors cet article est pour vous. Vous qui vous demandez “Mais pourquoi les gens me font des remarques sur mon look”.

On va jouer à un jeu. o(^▽^)o

Prenons tout simplement, un charmant monsieur en costume. (L’argument à 2 balles pour mettre des photos de Ben Barnes dans mon article, juste parce que j’adore Ben Barnes.)

Si vous croisez un type habillé comme lui dans la rue, en le regardant vous allez vous dire quelque chose comme…

  • C’est un banquier
  • Un riche
  • Un homme d’affaires
  • Un employé de bureau
  • Quelqu’un d’important
  • Qui a réussi dans la vie
  • Un beau gosse
  • Un gars bien
  • Quelqu’un de sérieux
  • Quelqu’un de mature (“un monsieur”)
  • Un escroc qui détourne l’argent de son entreprise
  • Un patron qui exploite les gens
  • Un commercial
  • Un Anglais

Ou n’importe quelle autre caractéristique que vous allez lui attribuer arbitrairement sans le connaître.

La manière dont vous allez le percevoir (positive ou négative) va dépendre de votre état d’esprit, de votre éducation, de votre propre expérience dans la vie, de la culture de votre pays ou de votre milieu social.

Pour rester sur l’homme en costume, ce qui va revenir le plus souvent c’est un message qui dit “homme d’affaires, sérieux, quelqu’un d’important”, et aussi une image d’homme élégant “beau gosse”, qui a du goût, par opposition à celui qui est négligé “je-m’en-foutiste” qui ne prend pas soin de lui.

Dans notre culture, l’homme en costume est considéré comme beau / bien / sérieux. Donc si vous voulez passer ce message, vous mettrez un costume.

Les banquiers / commerciaux / patrons sont toujours en costume, du coup vous aurez tendance à penser qu’il fait ce genre de métier, puisque c’est l’image qu’il renvoie.

Selon votre milieu social d’appartenance, le costume peut aussi provoquer une méfiance ou un a priori négatif. Ouvriers contre patrons, lutte des classes tout ça tout ça…

Pour ceux qui se demandent pourquoi à la fin de ma liste j’ai mis “un Anglais”, c’est parce que je voulais venir à l’aspect culturel.
Quand vous vous imaginez un anglais, vous l’imaginez avec son costume sa canne et son chapeau melon n’est-ce pas ? C’est un cliché, mais c’est culturel en fait. Et vous verrez bien si vous allez en Angleterre, que c’est “le pays du costard” avec ses tailleurs et autres boutiques très populaires pour tous les styles et tous les budgets.

Quand vous regardez quelqu’un, vous allez essayer de deviner qui il est, ce qu’il fait dans la vie, ce qu’il aime etc… Et ce sont grâce les vêtements qui donnent des indices.

L’homme en costume aura une image généralement positive de sérieux et d’élégance.

Autre exemple tout simple, le combo short sandales chaussettes sac à dos, le tout en dessous de la Tour Eiffel : C’est un touriste. Ou un Allemand. Ou un touriste Allemand ! (Allez je suis sûre que vous allez écouter pour savoir si c’est un Allemand…)

Comme je disais plus haut, tous les styles vestimentaires passent un message.

C’est là que j’arrive sur les modes alternatives. Et notamment sur les personnes qui souffrent du regard des autres par rapport à leurs tenues et qui accusent tout le monde d’être des “mauvaises langues” ou des “jaloux”.

Assumer son style, c’est savoir que les autres vont vous attribuer des caractéristiques / métiers / passions et ne pas avoir de problème avec ces attributions, qu’elles vous correspondent ou non, qu’elles soient positives ou négatives. Vous pouvez aussi percevoir positivement quelque chose qui sera négatif pour les autres.

Mais si vous souffrez du regard des autres, en fait ce n’est pas eux qui vous font souffrir, mais l’image que vous renvoyez. Le message qu’envoie votre look aux autres n’est pas celui que vous voudriez, et du coup vous en souffrez et n’oserez peut être plus le porter, de peur des questionnements et moqueries. Cela signifie donc que vous n’assumez pas le look que vous voudriez avoir.

“Il est habillé tout en noir, c’est un Gothique, il est sûrement dépressif, il faut se méfier il fait peur. Il adore Satan c’est sûr, c’était dans un reportage de Chéri69 dans l’émission C’est mon problème”

Prenons un autre exemple que je connais bien car comme le gothique, je suis passé par là : les modes “Kawaii” japonaises.

Très loin de notre culture, et très méconnues par la grande majorité des gens. (Breaking News : Tout le monde ne s’intéresse pas à la culture japonaise, même si tout le monde a déjà regardé un animé dans Club Dorothée)

Contrairement à notre monsieur en costume qu’on croise tous les jours et qui nous est familier, ou même le fameux Gothique, qui fait un peu peur mais qu’on peut croiser occasionnellement.

Des modes qui surprennent, qui choquent, ou qui font même peur, parce que l’inconnu fait peur et suscite des interrogations.

Si vous portez ce genre de tenue, on vous a sûrement déjà arrêtés en vous disant des choses comme

  • Est-ce que vous portez ça tous les jours ?
  • Est-ce que c’est du cosplay ?
  • De quel cosplay s’agit il ?
  • Jouez vous dans une pièce de théâtre ?
  • Pourquoi est-ce que vous vous habillez en manga ?
  • C’est un style manga ?
  • On dirait une petite fille.
  • Hello Kitty (ou autre personnage “kawaii) c’est pour les enfants
  • Vous voulez être une poupée vivante
  • C’est plus de ton âge ça.
  • Est-ce que c’est une secte ?
  • Est-ce que c’est sexuel ? (Ageplay)
  • C’est un costume ?
  • Vous êtes déguisée pour quelle occasion ?
  • C’est un enterrement de vie de jeune fille ?

On pensera sûrement aussi que vous avez 15 ans et on vous traitera de cette manière même si vous avez 30 ans.

Bien entendu à ce moment là vous allez commencer à expliquer qu’il s’agit de modes de rue Japonaises nées dans le quartier d’Harajuku et tout ça et qu’il ne s’agit pas d’un déguisement mais de vrais vêtements que vous portez au quotidien.

Sauf que…

Si les gens pensent toutes ces choses, c’est parce que c’est ce que votre look leur renvoie comme image. Une image valant 1000 mots, ils n’en auront que faire de vos explications et continuerons à vous juger.

Prenons l’exemple de l’imagerie “kawaii” japonaise : Bonbons, gâteaux, personnages style Hello Kitty, chatons, licornes, petites robes de princesse, coupes de vêtements enfantines, attitude “mignonne”.

Dans notre culture occidentale, cette imagerie est associée aux jeunes enfants, donc une personne de la vingtaine qui porte sur elle ces motifs et couleurs surprendra. Les gens extérieurs qui n’y connaissent rien poseront des questions, et penseront tout de suite à un déguisement.

Et il n’y aura pas de “Mais au Japon…” qui tienne, puisque nous ne sommes pas au Japon.

Notre culture est différente, et donc notre perception d’une même imagerie peut être radicalement différente.

(D’ailleurs même au Japon, n’allez pas imaginer que tout le monde est Kawaii et encore moins au quotidien, mais ça c’est un autre débat.)

A propos de Japon, l’image “Manga et cosplay” qui vous agace tant… Encore une fois les gens font un rapprochement avec les mangas, car les mangas sont très populaires dans notre pays. Tout le monde a donc déjà vu un manga, et le look des personnages n’est pas sans rappeler les modes Kawaii. Vous donnerez donc l’image de quelqu’un qui aime les mangas et qui souhaite ressembler à un personnage de manga.

La personne qui vous mettra dans le panier “manga”, ce sera tout simplement parce qu’elle ne connait que ça, et donc elle fera un rapprochement avec une chose qui lui est connue. Vous ne pouvez pas lui en vouloir pour ça.

C’est exactement pareil avec tout ce qui touche au monde de l’enfance. Vous serez considérée comme “une femme-enfant” ou quelqu’un qui ne veut pas grandir et qui fuit le monde des adultes en se réfugiant dans celui de l’enfance.

Au mieux la personne croira qu’il s’agit d’un déguisement pour une occasion spéciale.

Dès que vous porterez quelque chose qui n’est pas familier à la majorité des gens, il y aura des remarques. Même si la plupart ne diront rien et ne feront pas attention à vous, certains ne peuvent pas s’empêcher de poser des questions, même par simple curiosité.

Petit conseil : il ne faut pas tout prendre pour une moquerie ou une agression, sinon vous entretiendrez juste une mauvaise image qui s’ajoutera à la liste des “préjugés” sur votre look.

Et même quand les vêtements sont familiers aux gens, comme par exemple les vêtements vintage, vous aurez toujours quelqu’un qui vous demandera “Pourquoi est-ce que vous êtes habillée comme ma grand-mère ?” ou “Ma grand-mère a la même robe”. Ou encore “On dirait un pépé” pour les hommes.

Le truc c’est qu’on a l’image de personnes âgées de grands parents, mais il ne faut pas oublier que pépé et mémé étaient jeunes.

Dans tous les cas, votre apparence sera jugée, et ça, même avec le combo “Jeans-t-shirt”… Certains jugeront votre statut social selon les marques de vos vêtements, et d’autres diront que vous  les portez car vous n’avez aucune personnalité, ou encore que vous êtes une victime de la mode.

D’où l’intérêt de porter une attention toute particulière à son look en ayant conscience de l’image qu’il peut renvoyer.

Estelle,
Bonbon Maléfique,

One Reply to “L’habit fait le moine : Le message social du vêtement”

  1. Et si on éduquait simplement des gens avec des faits ou à réfléchir? On m’a appris que le type en costard, ça pouvait être seulement quelqu’un habillé en costard ou une personne allant à un entretient d’embauche, un mariage… ou qu’un gars en salopette de travail ça pouvait être un patron qui fait des travaux, … que ce ne sont que des vêtements.

    Pour ce qui est des style alternatif , je ne juge pas les gens en mode “jeans t shirt sans personnalité” car pour moi ce ne sont que des vêtements (et que je suis souvent avec ce combo mais en noir parce que plus pratique pour le taf) et que chacun est libre de porter ce qu’il souhaite tant qu’il se sent bien dans ce qu’il porte.

    Il faudrait déjà apprendre aux gens à être ouvert d’esprit, à juger moins (pour quoi faire d’ailleurs? ça ne rends pas la vie meilleure.) et à s’occuper des leurs fesses avant de s’occuper de celles des autres.

    C’est certains, je sais que des gens me juge à cause de mes habits mais pour ma part, je m’en fiche complètement. Si tu juge un livre d’après sa couverture, tu risque de passer à coté d’histoires palpitantes.

    Sinon ton article st bien tourné et fait réfléchir de bien des manières. Belle semaine à toi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.